TOP DEPART ! Lancement de la navette Océane Sud !

Une navette desservira le parc Océane Sud

Article OUEST FRANCE – Article issu de l’édition de Nantes Sud-Loire Vignoble du lundi 28 août 2017

Les Sorinières — Les entreprises du secteur demandaient cette desserte depuis quatre ans. La Tan a donc décidé de lancer une expérience, une première dans la Métropole nantaise.

Mercredi, les membres du Réseau des entreprises sorinièroises (Ressor) affichaient leur satisfaction lors de leur présentation, rue du Bignon. Depuis près de quatre ans, ils demandent la desserte du parc Océane Sud, qui abrite des entreprises employant près de 1 200 salariés. Soutenue par la municipalité, leur requête a connu une issue favorable.« C’est l’aboutissement d’un travail entre les membres du Ressor, la municipalité et Nantes métropole, déclare Christian Couturier maire.La zone Océane Sud est la première zone d’activité économique de la ville et le secteur de la Désirée, sur la route d’Aigrefeuille, est voué à accueillir d’autres entreprises. »

Trois nouveaux arrêts

L’augmentation conséquente du trafic, la sécurité et le bien être des usagers ont convaincu la Métropole de créer, à titre expérimental, une navette, qui effectuera une boucle à partir de l’arrêt actuel Champ-Fleuri. Elle desservira trois nouveaux arrêts : Océane Sud, Le Taillis et La Roulière. Elle constituera une alternative à la voiture, tout en permettant aux employés non motorisés de se rendre plus facilement sur le lieu de travail. En outre, elle offrira davantage de confort aux stagiaires et apprentis accueillis dans plusieurs entreprises. Un minibus de neuf places partira ce lundi, à 7 h 30, du Champ-Fleuri et effectuera une rotation toutes les dix minutes (Il faut huit minutes pour faire la boucle) jusqu’à 8 h 30, puis le soir de 17 h 30 à 18 h 30.

« Une première dans la métropole »

« Ce système de navette pour rejoindre un arrêt existant est une première dans la métropole , annonce Bertrand Affilé, vice président de Nantes métropole chargé des déplacements et des transports.L’expérience durera deux ans. Nous mesurerons alors les nouveaux besoins. S’il y a plus de quinze montées par jour en moyenne, l’expérience se poursuivra. » « Nous allons motiver les entreprises afin qu’ils informent les salariés, dans le but que cette navette fonctionne », assure Stéphane Houssais, du Ressor. La navette est susceptible d’intéresser également les habitants de la rue du Moulin-desLandes et des villages du sud de la commune.« Parallèlement, des travaux de voirie seront effectués, dès cet automne, afin d’aménager des trottoirs et des voies vertes. Ils viendront faciliter les modes de transport doux, tels la marche ou le vélo », conclut le maire.

Les commentaires sont clos.